Buenos Aires, l’après Covid

Chers amis tango, 

Je fais comme les milongas de Buenos Aires, «je reviens», cela ressemble à un titre de chanson. Más cette fois avec un blog tout nouveau. Le contenu sera les milongas bien sûr, mais aussi culture et tourisme en Argentine. J e compte sur vos commentaires et partages pour ce nouveau projet. Impatiente de vous retrouver moi aussi.

Abrazo a todos y todas.

 

La période Covid n’est facile pour personne, certaines milongas n’ont pas survécu mais de nouvelles ont fait surface, d’autres en ont profité pour se refaire une beauté.

Vous êtes nombreux à me demander : « Mais comment ça se passe là-bas à Buenos Aires, en Argentine ? Que vous dire ? La situation économique était déjà difficile, voire très difficile pour certains avant le Covid alors inévitablement l’après Covid, ne peut pas être glorieux. Comme on dit ici, “es complicado”. Mais les argentins sont un peuple de battants, ils ne lâchent pas. Malheureusement les crises, ils les connaissent trop bien.

Les milongas n’ont pas complètement disparu pendant la Covid, il y a eu les milongas clandestines et de nouvelles milongas ont fait leur apparition dans les parcs. Maintenant que la majorité des argentins sont vaccinés, le pays est passé en pays vert. Le premier novembre les frontières du pays du tango ouvrent leur porte. Pour le moment, il faut encore montrer patte blanche avec un pass sanitaire pour rentrer au pays.

Officiellement, le protocole sanitaire en milonga est obligatoire. En réalité, il y a celles qui l’appliquent à la lettre et il y a les autres, où on ne vous demande pas de pass. Masque ou sans masque, c’est à vous de décider. Nous n’avons pas encore atteint la quarantaine de milongas par jour qu’il y avait avant le 11 mars 2020, mais déjà une bonne vingtaine par jour ont ouvert leur porte. C’est avec euphorie, que la reprise s’est mise en place mi-septembre. En ce début d’été de l’hémisphère Sud, les milongas poussent comme les fleurs au printemps. Les danseurs et organisateurs se sont retrouvés avec allégresse, on se reprend enfin dans les bras, il ne manque que vous. Vous les touristes, qui en milonga, deviennent FAMILLE, on vous attend.

Témoignage d’un danseur français à Buenos Aires
Les organisateurs vous attendent…

En attendant votre arrivée, l’équipe Pascaletango se charge de tester pour vous ces nouvelles ambiances. Serez-vous dans les premiers à vivre ces retrouvailles ?

4.7 3 votes
Évaluation de l’article
S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Emanuel Godoy
Emanuel Godoy
2 mois il y a

Buenos Aires está viviendo en este momento una explosión de milongas.
En mi experiencia personal voy a bailar todos los días a diferentes milongas, desde las más tradicionales hasta las más « alternativas ». Las opciones que hay por día ascienden es muy importante saber elegir.

Lola
Lola
2 mois il y a

As soon as I heard that the tango is back I booked my flight – it means I booked it yesterday and on Sunday I’m leaving for two and a half weeks to get back to the best embracing in the world. I just love it!
And I’m looking forward to meet Emanuel and Eva – see you soon guys

Emanuel Godoy
Emanuel Godoy
2 mois il y a
Répondre à  Lola

We are very happy to receive you in Buenos Aires, enjoy!

Eva
Eva
2 mois il y a

Quel bonheur de retrouver et découvrir toutes ces nouvelles milongas à Buenos Aires !!! La joie de retrouver les abrazos porteño !!

Laura
2 mois il y a

Y a t il de nouveaux lieux de milongas?